Bifurcations

Choisir l'essentiel

Menu

par Raphaël Pigeat

© Direction de la Communication et du Marketing Territorial Ville de Saint-Étienne / Saint-Étienne Métropole, à partir d’une photo de Charlotte Pierot

La Biennale Internationale Design Saint-Étienne est, depuis 1998, un événement culturel majeur en France et en Europe. Portée par la ville de Saint-Étienne, seule ville française désignée « Ville creative Design Unesco », et par la métropole de Saint-Étienne, elle accueille, venus du monde entier, des designers, chercheurs, acteurs économiques, intellectuels, étudiants, amateurs d’art et curieux pour questionner la pratique du design et expérimenter ses méthodes.

Du 6 avril au 31 juillet 2022, les visiteurs découvrent des objets, services et installations présentés dans sept expositions sur près de 4 000m2 et un parcours de médiation en accès libre.

« Bifurcations » est le thème de cette 12e Biennale Internationale Design Saint-Étienne.
Depuis mars 2020, la France a bifurqué en un temps record. Le déroulé de nos vies a changé, radicalement. L’expérience des restrictions et confinements, vécus simultanément partout dans le monde, est bouleversante. À partir de cette épreuve, penser les bifurcations devient un enjeu qui mobilise toute la profession des designers et de ses alliés pour ouvrir un débat culturel incontournable au cœur de notre société techno-industrielle. L’Afrique, continent au cœur des enjeux écologiques et politiques contemporains, est l’invitée d’honneur de cette édition. Des pratiques africaines inspirantes font l’objet d’une exposition.

Sept expositions montrent les enjeux du design dans des grands domaines : les espaces domestiques, l’automobile, le corps, les façons d’apprendre, les modes de consommation et de production.
Que fait déjà le design ? Que peut-il faire de plus ? Comment peut-il faire autrement ?

Cette 12e Biennale Internationale Design Saint-Étienne incite les acteurs du design à partir à l’aventure, à faire un pas de côté pour explorer de nouveaux chemins, ici et maintenant. Elle invite également le public à évaluer le design comme un outil potentiel pour bifurquer.

La Cité du design et l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (Esadse) ont conçu une biennale pour tous les publics, les initiés et les non-initiés au design, en envisageant des situations de bifurcations individuelles, des expérimentations collectives, des actes créatifs, agiles et innovants.

Organisée dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, la Biennale Internationale Design Saint-Étienne s’inscrit à la fois dans l’Agenda 2030 et dans les objectifs de développement durable de l’ONU.

Avec 7 expositions et plus de 150 événements, la Biennale invite à une réflexion collective sur la capacité du design à accompagner les bifurcations. Outil critique et prospectif, méthode inventive, phénomène culturel, le design est en débat à Saint-Étienne.

Olivier Peyricot, directeur scientifique de la Biennale

Bifurcations et design

Bifurquer consiste à abandonner une direction pour en explorer une autre. Nos vies sont une suite de bifurcations, influencées en permanence par des événements qui nous font basculer vers d’autres orientations. Désirées ou subies, attendues ou imprévues, ces bifurcations rythment nos activités, façonnent nos sociétés. Elles peuvent être quotidiennes, comme un choix de vie, extraordinaires ou structurelles. Par exemple, la révolution industrielle est un processus historique qui a orienté le destin de plusieurs générations. Elle a constitué ce moment de rupture, ce moment décisif où nous pouvions collectivement choisir entre différentes trajectoires techniques possibles, comme celle des énergies renouvelables. Nous avons bifurqué alors vers un modèle thermo-industrielle dont nous dépendons totalement aujourd’hui. C’est d’ailleurs de ce destin industriel qu’est né le design comme discipline.

L’accélération est la grande revendication de la modernité : progrès et vitesse vont de pair. Des crises successives depuis le début du siècle, la leçon que nous pourrions retenir est de ralentir, prendre le temps, observer, ne pas prédire. Bref, une sagesse ancestrale qui nous permettrait d’accomplir plus sereinement la tâche qui nous incombe : celle d’une somme de bifurcations pour répondre aux crises écologique et sociale, comme un moyen pour nos sociétés techniques d’atterrir. Nous ne pouvons pas prétendre à une maîtrise totale du fait de bifurquer, mais nous pouvons essayer de trouver, comme en aïkido, un chemin qui prenne en compte les mouvements et les énergies à l’oeuvre pour se construire en harmonie.

Est-ce que les artistes et les designers peuvent nous accompagner sur ce chemin ? Nous découvrons avec cette biennale comment ils et elles écrivent leur feuille de route à plusieurs, multiplient les chemins, partagent leurs outils, s’interrogent sur les formes de la pauvreté, de la sobriété, de la frugalité. Et comment cela résonne dans notre environnement matériel immédiat.


Découvrir les expositions

par Raphaël Pigeat

 citedudesign.comDesign et recyclageChoisir l’essentiel : l’économie circulaire à l’œuvre en territoire limousin

Dans un contexte d’urgence climatique, de nécessité d’adaptation à une décroissance économique et d’une conscience renouvelée en faveur de l’hyperlocal, les designers n’ont de cesse de réinvestir leurs compétences dans de nouveaux défis. Face aux nouvelles exigences...

 citedudesign.comImmobiliser le capitalisme, une utopie des années 70 ?Choisir l’essentiel : philosopher en l’an 01 avec Jérôme Lèbre

S’arrêter comme un acte de résistance, comme un moyen nécessaire pour réfléchir, comme une ouverture de possibles… Discussion autour de l’Utopique An 01, avec le philosophe Jérôme Lèbre, auteur de L’Éloge de l’immobilité.

 citedudesign.comLa terre en héritage - exposition au Musée des ConfluencesChoisir l’essentiel : Jean-Paul Demoule, l’archéologie pour démystifier le présent

Les interrogations de la Biennale du Design, bien que contemporaines, sont enracinées dans le passé. C’est pourquoi des sciences comme l’anthropologie ou l’archéologie (qui loin de leur image de disciplines poussiéreuses et figées sont actuellement ré-animées par de grands...

 citedudesign.comQu’est-ce qu’on mange ? Nourrir la villeChoisir l’essentiel : rencontre avec les Archives municipales et métropolitaines de Saint-Étienne 

La Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2022 explore les enjeux de l'alimentation avec l'exposition Qu’est-ce qu’on mange ? Nourrir la ville proposée par les Archives municipales. Comment nourrir les Stéphanois ? Produire, transformer, distribuer, pour permettre à...

Tous les articles en lien
 citedudesign.com
⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.