Bifurquer. Le droit à la ville au temps des plateformes numériques

Une recherche et expérimentation de l'IRI avec le jeu vidéo Minetest

Table ronde17 juin 15:00 - 18:00

par Raphaël PigeatCité du design
Théâtre
3 rue Javelin Pagnon
42000 Saint-Étienne
Organisateurs
Cité du design - Esadse et Institut de Recherche et d’Innovation (IRI)

Jauge : 100 places, sans réservation
Entrée libre et gratuite

Modèle 3D du Collège Raymond Poincaré réalisé dans le jeu Minetest par les élèves dans le cadre du projet UNEJ, image obtenue via le moteur de rendu Cycles sur Blender © Classe 5e-5 encadrée par Maxime Barilleau, professeur d’anglais au Collège Raymond Poincaré, La Courneuve - Académie de Créteil - Riwad Salim, IRI designer

Partager la ville et former des citoyens grâce au jeu vidéo


Cette table ronde s’organise autour d’une expérience pédagogique inédite, menée par l’Institut de Recherche et d’Innovation (IRI) pendant deux ans dans les collèges et lycées de la Seine Saint-Denis avec le jeu vidéo Minetest. Un partage des interrogations et des réflexions ayant émergé pendant les deux années d’expérimentation de ce dispositif, baptisé Urbanités Numériques en Jeux. C’est avec l’envie de rentrer en dialogue avec d’autres projets, sur d’autres territoires – UNEJ étant déjà le résultat initial d’un lien fort avec l’expérimentation Rennescraft démarrée en 2014, que nous ferons état de l’expérimentation de l’Amicale du Crêt de Roc menée à Saint-Étienne en 2016 et de beaucoup d’autres encore, comme la Résidence In Situ du Collectif BAM dans la ville de Aulnay-sous-Bois, ou de la collaboration entre Makan Fofana et Hugo Pilate (Banlieue du Turfu/Agoravers) et UNEJ. Tous ces projets partagent au moins en partie, les analyses de fond, les concepts et/ou les valeurs qui sous-tendent la démarche et qui sont recueillis dans l’ouvrage du Collectif Internation, dirigé par Bernard Stiegler intitulé Bifurquer. Il n’y a pas d’alternative.

A partir de la modélisation de leur environnement le plus proche : le collège ou le lycée, sa rue, son quartier, les élèves sont invité.e.s à aborder différentes matières telles que les mathématiques, l’histoire et la géographie, le dessin, l’instruction civique etc. Des artistes, designers, philosophes ou architectes intervenant aux côtés des enseignants et des chercheurs de l’IRI, ont placé les élèves en situation d’analyser, de projeter ainsi que de contribuer activement au design de leur environnement urbain, dans une profonde prise de conscience citoyenne.

Le projet UNEJ a été conçu pour répondre à différents enjeux contemporains liés à :

- La nécessité de donner aux habitants la capacité à relever les défis écologiques et sociaux du XXIe siècle à travers la culture et/ou la valorisation des savoirs des jeunes de la Seine-Saint-Denis.  
- Le lancement de démarches transdisciplinaires et trans-sectorielles pour la création de liens entre différents acteurs du territoire – habitants, associations,professionnels, institutions locales et chercheurs. 
- La proposition de parcours didactiques et pédagogiques permettant l’ouverture d’espaces de délibération et d’urbanité, pour un droit à la ville au temps des technologies numériques.

Le thème de cette édition de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne sur les Bifurcations, fait du design une forme particulière de recherche visant à trouver de nouvelles pratiques « thérapeutiques » à prescrire à notre monde contemporain. Le projet s’inscrit dans un cadre expérimental et dans une conception précise de la recherche et du design, qui est celle de la recherche contributive, une méthodologie de travail conçue par le philosophe Bernard Stiegler avec Ars Industrialis (aujourd’hui nommé Association des Amis de la Génération Thunberg-Ars Industrialis) ainsi que l’IRI et déployée par ce dernier dans ses différentes activités en Seine-Saint-Denis et ailleurs.

En prolongation de l’exposition Le Monde sinon Rien, commissariat Sophie Pène et Benjamin Graindorge.


Intervenants


Giacomo Gilmozzi (philosophe, IRI), doctorant en Philosophie à l'Université de Roma 3/Tor Vergata et Chargé de projets européens et d'expérimentation territoriale à l'Institut de Recherche et d'Innovation du Centre Pompidou, il s’intéresse aux processus de transition écologique territoriales.

Riwad Salim (designer, IRI).
Riwad est designer numérique et travaille au sein de l’Institut de Recherche et d’Innovation depuis 2018. Il a participé à la construction, à l’organisation et au développement du serveur Minetest utilisé dans le projet Urbanités Numériques En Jeux Il réfléchit au rapport entre la technique propre à un outil numérique et son utilisation dans un contexte donné.

Anne Kunvari (Chargée de coordination du programme TAC, IRI),
Anne Kunvari a un parcours de vidéaste (18 documentaires réalisés) et d’experte en ingénierie sociale (création du magazine La Rue). Depuis 2017, elle coordonne les expérimentations de l’IRI, dont le projet UNEJ.

Maxime Barilleau (professeur d'anglais, Collège Poincaré, La Courneuve/Rectorat-DANE), enseignant dans l’Académie de Créteil. Il coordonne le projet UNEJ pour la Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil depuis septembre 2020.

Céline Tcherkassky (architecte et illustratrice, ICI)
Céline Tcherkassky est architecte et illustratrice: elle met au profit des usagers ses compétences pour faciliter la compréhension des processus, des organisations spatiales et des réflexions qui font émerger les projets. Elle pratique les projets d’espaces sur tous types de supports à l'association ICI! et à la coopérative LAO qu'elle a toutes deux co-fondées en 2014 et 2018.

Clément Aquilina (architecte, ICI) architecte et chaudronnier: proche de la matière et des outils, il fabrique en acier et en matériaux de réemploi et conçoit des outils à destination de la co-conception à l'association ICI! et à la coopérative LAO qu'il a toutes deux co-fondées en 2014 et 2018.

Christophe Lasserre et Nathalie Quiot (architectes et urbanistes, O’Zone architecture)
Nathalie Quiot et Christophe Lasserre, architectes urbanistes, associé.e.s cogérant.e.s de la société O'zone architectures, sont partenaires de la démarche UNEJ depuis 4 ans.

Laurène Zyskind, (designer, BAM) designer numérique au Collectif Bam, une coopérative et studio de design qui favorise l’autonomie en donnant forme à des objets praticables, permettant de faire soi-même. Elle a animée la résidence Minetest In Situ dans deux collèges d'Aulnay-sous-Bois.

Thomas Thibault (designer, BAM) designer numérique et co-fondateur du Collectif Bam, une coopérative et studio de design qui favorise l’autonomie en donnant forme à des objets praticables, permettant de faire soi-même. Thomas travaille et forme aux questions d'impacts écologiques et sociaux du numérique.

Makan Fofana (écrivain, designer, Banlieue du Turfu/Agoravers),
Makan Fofana est artiste en résidence à la Gaîté Lyrique et écrivain de fiction spéculative. Il développe des mondes turfuristes entre mindfuck, mystique, low-tech, et merveilles définissant son univers Afro-asiatique transbanlieue. Il prépare un doctorat sur la création des mondes imaginaires.

Hugo Pilate  (designer, Banlieue du Turfu/Agoravers), designer franco-américain, Hugo a travaillé aux Etats-Unis, en Inde, et en Europe, proposant des méthodes collaboratives innovantes pour donner vie à toutes sortes de services et récits rafraîchissants.

Raymond Vasselon (Amicale laïque du Crêt de Roc à Saint-Étienne)

Modération : Céline Loozen (Journaliste scientifique), reporter à France Culture, elle réalise des émissions et des documentaires, exerce le journalisme scientifique depuis une dizaine d’années, après une formation initiale en physique, en journalisme scientifique et histoire et philosophie des sciences.


par Raphaël PigeatCité du design
Théâtre
3 rue Javelin Pagnon
42000 Saint-Étienne
Organisateurs
Cité du design - Esadse et Institut de Recherche et d’Innovation (IRI)

Jauge : 100 places, sans réservation
Entrée libre et gratuite


Carte complète

⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.