EN
"Road to Abraxa, Dusk" Joseph Grima
© Space Caviar
Exposition IN

Player Piano

Atlas subjectif du paysage du travail

« Le futur Homo Ludens n'aura pas besoin de faire de l'art, et ce pour une raison : parce qu'il fera preuve d'une grande créativité dans sa vie quotidienne. »

— Constant Nieuwenhuys


Player Piano revisite le premier roman de l'écrivain américain Kurt Vonnegut, publié en 1952. Dans un futur entièrement automatisé, le livre est une méditation sur le sens et le but de la vie dans un environnement ou le travail est devenu le domaine des machines.

Alors que le texte de Vonnegut est une sombre parabole illustrant les effets écrasants de la mécanisation sur la liberté et les cultures humaines, cette exposition cherche à recadrer la question de la société post-syndicale en termes historiques. Il préfigure une société future (ou peut-être se souvient d'un passé) qui s'établit sur l'île d'Abraxa, le futur site de l'utopie - un paysage-collage bâti sur des millénaires de mythologies, de percées technologiques, de conflits sociétaux et de luttes de classes.

La seule chose plus ancienne que le rêve de libération du travail est la peur de l'automatisation elle-même; Mais en assemblant des fragments de ce panorama de l'effort humain, une autre vision est possible: une civilisation simultanément libérée des cultes du travail, de la technologie et de la propriété.
"Road to Abraxa, Dusk" Joseph Grima
© Space Caviar
"Road to Abraxa, Dusk" Joseph Grima
© Space Caviar
"Abraxa, Interior" Joseph Grima
© Space Caviar
Commissariat : Space Caviar (Joseph Grima, Simone Niquille, Giulia Finazzi, Sofia Pia Belenky, Jakob Skote, Nicci Yin)
Production : GISTO (Alessandro Mason, Gabriele Lucchitta)
Lieu : Platine – Site Cité du design
3 Rue Javelin Pagnon 42000 Saint-Étienne



Contacts
http://www.spacecaviar.net

Évènements liés

Concert
VEN. 23 MARS / 17.00
Charli Tapp
Charli Tapp, compositeur et plasticien, travaille entre Paris et Tokyo, À l'occasion de la Biennale 2017, il interprétera IN C de Terry Riley sur son Cindy Space X, un piano électrique piloté par ordinateur.
En 1964, Terry Riley compose IN C, une partition vouée à court-circuiter le rôle du chef d'orchestre, restituant le pouvoir décisionnel aux interprètes sous forme de hive-mind.
Constituée de 53 sequences, à être jouées par un nombre suggéré de 35 musiciens, IN C sera cette fois interprétée sur l'unique Cindy Space X et son CP-80.
Dans la partition ainsi hackée l'instrument prendra en charge le rôle de l'ensemble, jusqu'à son point de saturation et de disjonction physique.
Le concert-performance servira de base de donnée dédiée à instruire un groupe d'intelligences artificielles pilotant le Cindy Space X.
Par la suite, celles-ci prendront le relai, pilotant le piano électrique, composant de manière generative la bande son de l'exposition de Space Caviar Player Piano durant la durée de la Biennale, avec pour seule mémoire musicale celle de la performance.
soundcloud.com/charlitapp

A découvrir dans l'exposition : Player Piano