Cécile Van der Haegen, qui exposera aussi dans la future mairie de Stefania, dessine le plan de la ville grâce à du scotch déroulé en lignes droites. © Camille Pradon

Stefania s'élève

Cécile Van der Haegen, qui exposera aussi dans la future mairie de Stefania, dessine le plan de la ville grâce à du scotch déroulé en lignes droites. © Camille Pradon

La ville imaginée par les étudiants de l'Esadse va vivre au rythme accéléré d'une année par jour pendant la Biennale. Vivez sa construction semaine par semaine avant l'ouverture.


Le lieu : Saint-Étienne, Cité du design, site de la Manufacture, bâtiment H sud.


Stefania, la grande exposition des étudiants de l'Esadse, est en montage depuis le 22 janvier 2019. Grâce à quelques paparazzi - accrédités et travaillant à visage découvert - nous pouvons suivre les grandes étapes de la mise en place avant l'inauguration du 20 mars pour l'ouverture de la biennale.
J-42 avant ouverture

6 février 2019, à partir de 9h dans les ateliers.
Le 7 février, les élèves se réunissent dès le matin pour terminer le plan d'implantation. © Margot Behr.Le 7 février, les élèves se réunissent dès le matin pour terminer le plan d'implantation. © Margot Behr.
Le plan d'implantation de Stefania. ©Olivier Lellouche.Le plan d'implantation de Stefania. ©Olivier Lellouche.
Détails des documents pour le plan d'implantation de l'exposition.Détails des documents pour le plan d'implantation de l'exposition. © Camille Pradon
Léo, Olivier, Amélie et Simon (de gauche à droite) peaufinent tardivement le "plan d'implantation" pour Stefania.Léo, Olivier, Amélie et Simon (de gauche à droite) peaufinent tardivement le "plan d'implantation" pour Stefania.
Léo, Olivier, Amélie et Simon (de gauche à droite) peaufinent tardivement le "plan d'implantation" pour Stefania.Léo, Olivier, Amélie et Simon (de gauche à droite) peaufinent tardivement le "plan d'implantation" pour Stefania.
J - 51 avant ouverture

29 janvier 2019. 9h30
Les premiers squelettes de bâtiments apparaissent. Ils sont érigés avec l'aide des l'équipes des ateliers techniques municipaux de Saint-Étienne Métropole.

Structure en bois en forme de boite dans l'atelier.Les premières structures en bois sont montées dans le H sud. © Camille Pradon
Olivier Lellouche, professeur, scénographe de l'exposition Stefania (à gauche) Margot Behr, coordinatrice, l'équipe des étudiants de l'Esadse) et celle des ateliers techniques municipaux de Saint-Étienne Métropole prennent la pose.Olivier Lellouche, (à gauche), professeur de design d'espace, l'équipe  des étudiants Esadse, celle des ateliers techniques municipaux de Saint-Étienne Métropole et Margot Behr, la coordinatrice de l'exposition Stefania, prennent la pose après le premier montage. © Camille Pradon
J - 58 avant ouverture

22 janvier 2019. 9h30.
Olivier Lellouche, professeur à l'École supérieure d'art et design de Saint-Etienne (Esadse) et quelques-uns de ses étudiants débarquent, munis de larges rouleaux de scotch, dans les anciens ateliers de la fameuse « Manu », la manufacture d'armes rouverte en Cité du design en 2009. Dans ce bâtiment - dit H à cause de sa forme -, immense et désert, situé à deux pas de leurs salles de cours, ils posent les « fondations » d'une ville en miniature où chaque jour vaudra bientôt une année. Une ville où expérimenter un temps accéléré et des propositions pour une vie urbaine future.
Le plan de la ville a été tracé il y a plusieurs mois déjà par l'équipe d'apprentis scénographes et leur professeur. Elle compte seize bâtiments, de la mairie à la salle de sport en passant par le lieu de culte et les espaces culturels, une rue principale, mais aussi des routes de contournements dont ne nous dirons rien et qui seront à découvrir sur place. En attendant, ce mardi, il s'agit de tracer les grandes lignes de l'exposition qui va abriter le plus grand nombre d'acteurs - les étudiants proposant leurs travaux et des performances quotidiennes - de toute la biennale. Ces lignes, dessinées au scotch, disparaîtront bientôt sous des constructions en bois.
Un immense atelier  vide du bâtiment H.Dans le bâtiment H sud : prendre la mesure de l'espace. © Camille Pradon
Une jeune femme dessine des lignes droites sur le sol de l'atelier.Cécile Van der Haegen, qui exposera aussi dans la future mairie de Stefania, dessine le plan de la ville grâce à du scotch déroulé en lignes droites. © Camille Pradon
Trois personne scotchent des lignes droites sur le sol de l'atelier H.Le plan sur papier de Stefania commence à prendre forme en grandeur réelle dans le bâtiment H, grâce à la pose de lignes de scotch qui délimitent l'espace. © Camille Pradon

En lien

Exposition

Stefania

À quoi ressemblera la ville demain ? Comment transformer cette ville pour en faire un terrain d'entente et créer une...

La lettre de la Cité

Inscrivez-vous pour recevoir l’actualité de l’art du design vue de Saint-Etienne


S'inscrire
Suivez-nous sur